Je suis livrivore: Waterfire saga : Deep Blue

Chroniques récentes et à venir

 photo coupde_zps86l9ajtm.jpg

16 oct. 2014

Waterfire saga : Deep Blue

Waterfire saga : T1 Deep Blue
Jennifer Donnelly
nombre de pages : 379
difficulté de lecture : 2.5/3













résumé


Au fin fond de l'océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d'autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis. Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d'une ancienne malédiction.
Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe sa mère, la reine Isabella, d'une flèche empoisonnée. Serafina doit alors découvrir qui a commandité ce meurtre afin d'empêcher les communautés mers de s'entre-déchirer dans une guerre impitoyable. Aidée par cinq amies issues de mers exotiques, elle mettra au jour une conspiration qui dépasse leurs pires craintes.



mon avis


Aujourd'hui je retombe en enfance avec mon premier roman de fantasy sous-marine. Sirène powa. Publiée par Disney dans son pays d'origine, il s'agit d'une histoire très visuelle et à l'univers recherché. Prêts? Bombardement d'images dans 5..4..3...2...1...

L'HISTOIRE

Je tiens tout d'abord à souligner la beauté de l'objet. La couverture, la police, la mise en page, tout est splendide et n'a rien à envier aux fameux Hardback VO. Un livre lourd dont on sent la qualité, qui vaut son prix (moins de 16 euros!).

Je veux ensuite applaudir Lucille Galliot pour son travail de traduction.
En effet dès les premières lignes, le lecteur est plongé dans un monde complexe au vocabulaire sophistiqué. Je me suis sentie un peu agressée et la compréhension fut difficile jusqu'à la dernière page malgré le glossaire qui conclut le récit. Le fabuleux travail de traduction réside dans ce vocabulaire fouillé, cohérent, INTELLIGENT. Le jeu sur les mots, sur le champ lexical de la mer est génial.

A côté de ces termes complexes, la narration, les dialogues restent simples. On sent le côté jeunesse et le contraste est pour moi le gros point noir de ce premier tome. Il semble cibler un jeune lectorat (9-12 selon le site de Disney...hum) mais les mots employés ne correspondent définitivement pas à cette tranche d'âge. Si à 18 ans, je souffre de problèmes de compréhension...je ne mettrais pas ce roman entre les mains de ma cousine de 10 ans.


L'histoire en elle-même est plaisante. J'ai préférée la première partie, dans laquelle Serafina fait face à son couronnement. La mythologie est crédible, très bien expliquée. Les terriens ne sont pas oubliés, bien au contraire : ils sont inclus dans l'intrigue.



Je suis nettement moins fan du concept de quête entre copines (y a pompage sur la Fée Clochette...! Si si!) mais je comprends l'idée. Un premier tome complet, on ne voit pas le temps passer. Il couvre beaucoup d'événements sans être... dans le "bourrage de crâne". On se sent à l'aise.

Comme je le disais, l'ensemble est très visuel. Je ne serai pas contre une série dérivée ou une bande dessinée, si le graphisme est au rendez-vous. Les parents de Mickey semblent en tout cas avoir un nouveau bébé prometteur.

Un trailer, une chanson officielle, des images, un story-bord... la richesse de la Saga Waterfire est telle qu'elle ouvre énormément de possibilités.


LES PERSONNAGES

Serafina s'impose d'elle-même en tant qu'héroïne. Elle a la lourde tâche de nous faire comprendre cet univers, son histoire, ses institutions. C'est à elle que je me suis le plus attachée. La narration change parfois pour donner plus de place à Neela, sa meilleure amie. J'avoue avoir moins aimé ces passages, que j'avais tendance à survoler.


Quant aux autres sirènes, Ling mis à part, elles arrivent trop brusquement ou tardivement dans le récit pour qu'on y accroche. On veut cependant apprendre à les connaitre.La quête des Iele est mise en avant au détriment d'une romance presque transparente.

Le peu qui nous est offert a su relever mon attention. Et même si je pense avoir percé le secret de ce mystérieux Blu, je suis curieuse de voir ce qu'il adviendra de lui...! Le Prince lui, se révèle touchant (hummm..un brin rebelle aussi!). Reste un goût de trop peu. Petite erreur de dosage à mon goût : la midinette en moi en redemande.


POUR LA SUITE


 
Avec un premier tome si engageant et une couverture sublime pour le deuxième, comment ne pas craquer? (cliquer pour agrandir)
Si la saga ne s'éternise pas, je trouve le concept plaisant et je serai heureuse de l'avoir dans ma bibliothèque. J'ignore combien de tomes sont prévus mais 4 me semble être un maximum raisonnable.





CONCLUSION

Un bon premier tome qui traduit des recherches et un vrai concept.
Peu habituée à la fantasy, je reconnais que je n'ai pas l'habitude des lexiques complexes et ma compréhension en a prit un coup. Si vous aimez le genre, l'aventure, la fée Clochette et ses copines, et les sirènes, plongez! (ahah!)




Pour vous mettre l'eau à la bouche (ahah je suis en forme dis donc!) je vous laisse avec ces illustrations qui font parties du concept art autour de la saga et la chanson officielle (ma foi très chouette et réussie!)!






Merci aux Editions Blackmoon et 
en particulier à Matéïa Markov :)

9 commentaires :

  1. Ta chronique est magnifique, vraiment <3 Les images donnent un vrai + !

    Ce livre me tentait mais j'ai été refroidie par quelques avis négatifs mais me voilà re motivée ! merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille de tenter si tu as l'habitude de la fantasy, sinon... :)

      Supprimer
  2. La couverture est magnifique, il ne tardera pas à rejoindre ma pal ! Héhé ! :D

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de finir ce livre et j'ai vraiment adoré, même s'il a certaines faiblesses (notamment le côté romantique presque inexistant) :p
    Et la 'quête entre copine' m'a aussi fait pensé à la fait Clochette ! Mais je pense que cette saga a un bon potentiel :)
    Bref, tu as fait là une super chronique :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci merci X)
      Ahhhh oui malheureusement la perfection n'existe pas encore :)

      Supprimer
  4. C'est sûr que la couverture est magnifique ^^
    Toutefois, je ne le tenterais pas.

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme13/7/16

    Je n'Ai pas encore lu cette saga malgre la presence des trois tomes dans ma bibliotheques. Je ne trouve pas le courage de le lire mais ta super chronique ma ouvert les yeux et je vais de ce pas en devorer les pages ��merci

    RépondreSupprimer